Newsletter aux parents d'Addiction Suisse - Juin 2013


Chers Parents,

Il vous arrive peut-être de vous sentir peu intéressant-e pour votre ado, d’avoir l’impression que vous le dérangez quand vous lui posez des questions ou que vous abordez des sujets tels que les sorties, ses copains, ou encore son opinion sur l’alcool ou la cigarette.   
En effet, à l’adolescence, le rôle des parents change et les jeunes se tournent de plus en plus vers leurs ami-e-s.  Les parents conservent toutefois un rôle essentiel. Trouver sa place est parfois difficile car cela demande un équilibre subtil entre présence et distance.


  

Image: www.mon-ado.ch

Dialogue…dialogue…dialogue !

Top

En matière de prévention, des études montrent que le dialogue avec les parents, l’intérêt pour leurs sorties etc., a un rôle protecteur en ce qui concerne la consommation de substances psychotropes, tels que l’alcool, le cannabis ou la cigarette.
Comme le montre le graphique ci-dessous, les élèves dont les parents sont au courant de ce qu’ils font pendant leur temps libre et avec qui ils se trouvent, sont proportionnellement moins nombreux à consommer des substances psychotropes que celles et ceux dont les parents sont peu ou pas au courant.

   

Top

La figure 2, présentée ci-dessous, témoigne quant à elle, de l’importance pour les jeunes d’avoir la possibilité de se confier et de parler de leurs soucis avec leurs parents. Le contact est cependant parfois difficile avec les adolescent-e-s. Cela demande de la persévérance et même parfois de l’insistance! Souvent ça marche, mais parfois le dialogue est impossible. Si vous vous trouvez dans cette impasse, il existe des services de consultations et des numéros d’écoute téléphonique (voir ci-dessous).

   

Suis-je au courant de ce que consomme mon enfant ?

Top

Avez-vous déjà demandé à votre enfant s’il consommait de l’alcool et combien? Et si oui, vous rappelez-vous à quel âge vous avez abordé ce sujet avec elle ou lui pour la première fois? Peut-être avez-vous aussi discuté de ce que l’alcool représente pour lui et des raisons qui pourraient l’inciter à boire?

Une étude récente réalisée dans les cantons de Genève et Vaud montre que les parents sous-évaluent la consommation de leurs enfants, et ceci de manière particulièrement marquée pour l’alcool.

Il est intéressant de relever que plus l’ado est jeune, moins les parents évaluent sa consommation de manière réaliste. Une hypothèse pour expliquer ce phénomène consisterait à penser que les parents interrogent beaucoup moins souvent leur jeune ado (13 ans) que celui de 17 ans et qu’ils ont donc peu d’informations car ils ne les demandent pas. En effet, la majorité des parents affirment trouver facile de discuter avec leur enfant de ses éventuelles consommations, mais dans les faits on observe qu’ils ne le font «facilement» qu’à partir de 16 ans.

   
Rapport d’enquête, Mon ado et les substances: cliquez sur l'image!

Top

Or on sait qu’à 13 ans, de nombreux jeunes ont déjà eu l’occasion de goûter de l’alcool. Selon l’enquête HBSC 2010, ils sont 15% à en boire au moins une fois par mois et 6% à en boire au moins une fois par semaine.
Vous pourriez profiter d’occasions où l’alcool est présent pour en parler assez tôt avec vos enfants. Une publicité pour l’alcool affichée dans la rue pourrait par exemple provoquer une discussion sur les méthodes utilisées par les publicitaires pour vendre de l’alcool en l’associant à des styles de vie positifs et ainsi exercer le regard critique de vos enfants. Ou alors, vous pourriez initier la discussion en demandant aux jeunes ce qu’il a fait ou ferait si on lui proposait de l’alcool ou des cigarettes.

   

En bref…

Top

  • Etre conscient que même si à l’adolescence les amis prennent de plus en plus d’importance, vous conservez un rôle essentiel

  • Toujours favoriser la discussion

  • Accorder de nouvelles libertés mais aussi mettre des limites claires

  • Fixer à l’avance les conséquences en cas de non-respect des règles et s’y tenir

  • Lors de sorties, demander où va votre enfant, avec qui et comment il compte rentrer

  • Etre ferme sur ses décisions en ce qui concerne l’alcool. Les ados s’attendent à des parents non permissifs en matière d’alcool.

   

Sites internet, lignes téléphoniques et adresses en Suisse romande :

Top

Pour les parents :

Brochures d’Addiction Suisse à commander sur www.addictionsuisse.ch ou à télécharger :

  • Fumer – En parler avec les enfants et les adolescents PDF
  • L’alcool - Comment en parler avec les ados PDF
  • Cannabis – En parler avec les ados PDF
  • www.telme.ch, site internet et centre de consultations pour les jeunes et les parents
  • www.formation-des-parents.ch
Pour les jeunes :
  • www.ciao.ch, site de prévention et questions réponses. Liste d’adresses dans la rubrique «près de chez toi»
  • www.telme.ch, site internet et centre de consultations pour les jeunes et les parents.
  • ligne d’écoute téléphonique : numéro 147
   

Sources:

Addiction Suisse est une organisation privée. Merci à celles et ceux qui nous soutiennent.

CCP : 10-261-7