Home » Actualités

Des boissons pour augmenter les performances?

14 mai 2012, 13:30

Les boissons énergisantes sont sucrées, leur emballage est voyant et elles promettent une amélioration des performances. Elles sont riches en calories sans avoir de valeur nutritive. Elles stimulent grâce à la caféine et surtout grâce au sucre. Et elles sont bien implantées sur le marché. Quelles que soient leurs spécificités, une chose est claire: les boissons énergisantes sont dans l’air du temps. L’offre est aujourd’hui considérable. On peut en acheter partout, de jour comme de nuit. Les derniers chiffres montrent que Red Bull est leader du marché mondial, avec une part estimée à 70% et une croissance de 12% de son chiffre d’affaires en 2011.

Que contiennent ces boissons, quels sont leurs effets? Leur consommation induit-elle certains risques?
La règle de base est d’éviter une consommation excessive. Il y a en effet un risque de les utiliser comme un produit de dopage, auquel on a recours systématiquement dans des situations exigeant un effort, parce qu’on a l’impression que sans boissons énergisantes, rien ne va plus. Elles ne sauraient en tout état de cause remplacer un repas équilibré ou suppléer à un manque de sommeil.
Il est contre-indiqué de mélanger boissons énergisantes et boissons alcooliques. La loi exige qu’une mise en garde soit mentionnée sur l’emballage. Et pourtant, ce mélange est fréquent. L’absorption simultanée de boissons énergisantes et d’alcool inhibe l’effet de l’alcool et incite donc à en consommer davantage. L’excès d’alcool rend somnolent, mais la caféine contenue dans la boisson énergisante excite et masque cet effet. La concentration et la rapidité de réaction fléchissent, la prise de risque augmente.
Les boissons énergisantes contiennent en outre de la caféine et de la taurine, ainsi que du sucre. Or, comme dans toutes les boissons sucrées, celui-ci peut être cause de caries dentaires et de surpoids. Très acides, ces boissons attaquent également l’émail des dents. On suppose que la taurine renforce l’effet de la caféine. Les personnes sensibles à la caféine ou qui consomment des quantités excessives de ces boissons risquent des poussées de tension artérielle, des maux de tête, des manifestations de nervosité, des insomnies ou des troubles gastro-intestinaux. Par conséquent, les boissons énergisantes ne sont pas destinées à étancher la soif.

La publicité utilise une faille de la loi

Le législateur n’a malheureusement pas su éviter que les fabricants puissent utiliser le même nom pour des boissons alcooliques et non alcooliques. Sur les linéaires suisses, la vodka Trojka Vodka peut par exemple côtoyer la boisson énergisante Trojka, non alcoolique. La publicité pour cette marque exploite donc toutes les marges de manœuvre disponibles.
Les boissons énergisantes sont largement répandues: près de 60% des garçons de 15 ans et 38% des filles du même âge consomment au moins une fois par semaine ce type de boisson (étude HBSC sur les écoliers 2010). Afin de sensibiliser les parents à cette problématique, Addiction Suisse vient de publier une newsletter sur ce thème. Celle-ci explique pourquoi il convient de consommer ces boissons avec circonspection et en quantité limitée.

Imprimer la pageEnvoyerRSS

Notre dernière newsletter

Cliquez sur le lien ci-dessous pour afficher notre dernière newsletter :

Nouveautés d'Addiction Suisse - Septembre 2014

Rapports de monitorage

Les rapports de monitorage d'Addiction Suisse présentent les tendances de consommation et politiques en matière de dépendances en Suisse et en Europe: 

Le rapport de Frank Zobel et Mark Marthaler offre une vue d'ensemble des modèles de régulation de par le monde et de leurs développements les plus récents:
"Du Río de la Plata au lac Léman: nouveaux développements concernant la régulation du marché du cannabis"

 
.hausformat | Webdesign, Typo3, 3D Animation, Video, Game, Print